Passer aux informations produits
1 de 1

De l'Être - Louis LAVELLE

De l'Être - Louis LAVELLE

Prix habituel €16,00 EUR
Prix habituel Prix soldé €16,00 EUR
Vente Épuisé
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.

[À PARAÎTRE EN DÉCEMBRE 2023 — TOUTE PRÉCOMMANDE SERA EXPÉDIÉE 1 SEMAINE AVANT LA DATE DE PARUTION OFFICIELLE]

     Par sa « Dialectique de l’éternel présent », Louis Lavelle engage une réflexion philosophique, inédite et radicale, qui vise à mettre au jour le mystère qui accompagne « la conscience de la vie ». Une telle conscience trouve sa source vive dans l’expérience partagée, permanente, bien qu’indicible, de « l’immédiation entre le moi et l’être, c’est‐à‐dire de ce pouvoir que j’ai de dire moi, ou de prendre contact avec l’être dans ma propre participation à l’être », et Louis Lavelle de reconnaître que « là a toujours été […] l’expérience primitive que toutes les autres spécifient. » Ainsi, face à l’étonnement premier de notre présence, s’ouvre une interrogation sur l’être, où l’auteur essaie « d’appréhender la notion de l’Être dans son extrême pureté ». Dès lors, la « Dialectique de l’Éternel Présent », dont les quatre premiers tomes ont été publiés — De l’Être, De l’Acte, Du Temps et de l’Éternité, De l’Âme humaine — et dont le cinquième, De la Sagesse, n’aura, en raison de la disparition de l’auteur, pu être rédigé, s’ouvre donc par la reconnaissance de la primauté de l’être et offre ainsi une base féconde à l’explicitation de l’existence comme telle.


     « […] le moi ne peut se poser autrement qu’en posant le tout de l’être, de telle sorte que ce tout de l’être est non pas postérieur à la position du moi par lui‐même, mais supposé et impliqué par elle comme la condition de sa propre possibilité. C’est une présence à laquelle je participe ; et même on peut dire que je découvre la présence toute pure, qui est la présence de l’être au moi, avant de découvrir la présence subjective, qui est la présence du moi à l’être. Celle‐ci apparaît comme étant un effet de la réflexion ; c’est elle qui me permettra de pénétrer dans l’intimité même de cet être qui n’était d’abord pour moi que l’immensité d’une chose. » (Louis LAVELLE)

Afficher tous les détails