LE SALON DU TOUT-ART

Contre l’uniformité, l’harmonie des divergences — manière d’être : baroque.

 

La multiplication des espaces virtuels, du numérique, et de l’image, laisse en reste le lien réel, et participe à l’étiolement des savoirs. L’accélération du temps et la mécanisation des pratiques humaines imposent l’ouverture de lieux hors du Temps, lieux de culture et de rencontres, lieux d’échanges et de créations. Nous souhaitons offrir une expérience unique : non pas un lieu commercial atomisant où l’Individu erre et se noie, mais un lieu de partage où des Personnes, en chair et en os, conversent et convergent de leurs singularités.  

 

 



 

TONALITÉ

 

Salon littéraire, philosophique, artistique, le Salon du TOUT-ART est un espace de vie culturel, lieu de passage et de rencontre, d’effervescence et de création ; anti-chambre expérimentale du XXIème, pluriel et baroque, ce salon accueille, promeut et diffuse celles et ceux qui, en dépit du vacarme spectaculaire, ne cèdent pas sur leur désir de vivifier le langage, la pensée, et le sens de la présence humaine. Esthétique et accueillant, cet espace aux allures feutrées emprunte à Venise ses vertus : mélange de lumières, de matériaux, de formes — spirituel et festif, d’occident et d’orient, cette ambiance est éveil de sensations, espace de création.

 



 

LE JOUR

Au matin, la porte s’ouvre. Aussitôt le lieu s’emplit d’âmes singulières : certaines, désireuses de travailler solitairement, sur un de ces petits bureaux de bois, là-bas, à l’abri des regards. D’autres, viennent acheter un livre, du papier, ou quelques autres choses que l’on trouve ici. Aussi, quelques groupes d’amis viennent conspirer, refaire le monde, ou paresser autour d’un café, d’un thé et quelques gourmandises. Carrefour de rencontre, d’échange, de travail comme de repos, se rencontrent au Salon étudiants et professeurs, artistes et intellectuels, curieux et badauds ; de tout âge, et de tout milieu, c’est un lieu de socialité, soucieux toutefois de cultiver les singularités qui s’y rencontrent.

 

 


 

AU CRÉPUSCULE

Le soleil, bientôt disparu, c’est le temps des causeries qui approche. Chaque soir, ou presque, a lieu un groupe d’étude qui — comme une université que l’on dirait populaire —, est animé par des intellectuels ou artistes soucieux de philosophie, de littérature, d’histoire ou de politique, de psychanalyse ou d’arts. Ces travaux, destinés à qui le veut, se proposent d’explorer, hors les murs des institutions, l’inédit des pratiques signifiantes, et ainsi celui de la présence humaine.

 

trasumanar


 

NUITS

Parfois — le plus souvent possible — sonne l’heure de la fête. Les lumières s’adaptent, et, autour des thèmes singuliers, d’art et de culture, les notes du piano retentissent, les corps se mettent à danser, rire, célébrer la création et la réflexion, loin, tant de l’engourdissement institutionnel que des dites boites, souvent lieu de vacuité, et de divertissement hypnotisant et nihiliste. Au cœur de la nuit se rencontre ainsi le sérieux de la création et la richesse des festivités et de la joie.

 

droit à la paresse


 

HORAIRES ET RÉSERVATIONS

Les horaires seront indiqués dès l'ouverture du lieu, espérée en mars 2024.

 

*